Marrakech, 3 jours dans la « Ville rouge »

Ce printemps, je me rends au Maroc pour la 4ème fois. L’occasion pour moi de découvrir sa ville la plus célèbre, Marrakech. Surnommée la ville rouge, située au pied des montagnes de l’Atlas, Marrakech est la quatrième plus grande ville du Maroc, et l’une des 4 anciennes capitales impériales du RoyaumeEn sortant de l’aéroport, « Waoouuh ! »
Je suis frappée par la beauté du paysage. Le cadre est magnifique. Les montagnes enneigées au loin, le contraste entre le bleu du ciel (35°C à cette période et pas un nuage) et le rouge des bâtiments k3132est impressionnant. On enlève les manteaux (oui, parce qu’on s’est levé à 4h du mat’ à Lyon et qu’il faisait 5ºC), on sort les lunettes de soleil, et les vacances peuvent commencer !!

Pas le temps de rêvasser, le prix du taxi pour rejoindre le centre ville va vite me ramener à la réalité… Wili wili wili* le tourisme n’a pas que des bons cotés ! Il faudra payer 100 dirhams (10€) pour rejoindre le centre ville en taxi – facilement reconnaissable à leur couleur beige – soit près de 10 fois plus cher que dans le reste du Maroc. Direction notre Riad ! J’ai choisis pour cette étape, le Riad Magellan.

*Expression marocaine signifiant « Ouh la la la la ! »

Les Souks de Mouassine et Derb Debachi

Le Riad Magellan est situé dans les souks de Mouassine, et pour s’y rendre, un homme nous attends avec une charrette pour transporter nos bagages et nous guider. Je découvre enfin les ruelles rouges de Marrakech ! Partout, des petits restos, des vendeurs de plats à tajine, de sacs en cuir, d’épices et de tout plein d’artisanat marocain ! Très vite, je m’aperçois que l’ambiance ici n’est pas vraiment la même que dans les autres villes du Maroc que je connais. Et la ballade commence par un triste constat. A Marrakech, le commerce est beaucoup plus agressif, impossible de regarder un étalage sans que les vendeurs ne vous attrapent par le bras. Les enfants, rentrant de l’école, cartable sur le dos, s’improvisent guide et réclament de l’argent à chaque fois qu’ils nous indiquent une direction, sans même qu’on leur ait demandé. Les prix démesurés sont difficiles à négocier. J’ai la triste sensation de n’être qu’une touriste à dépouiller. Et on dirait même que les panneaux indiquant la place Jamàa El Fna nous font volontairement passer devant tous les commerces du k3140souk (Qui a dit Rapunzel la parano ??) !

Il est vraiment difficile de s’orienter dans ce dédale de ruelles, toutes similaires. Ca pourrait même être amusant de s’y perdre, si l’accueil fait aux touristes ne poussait pas à la méfiance. De nombreux petits restaurants recommandés par les guides touristiques comme « Le Jardin » et sa terrasse ombragée ont le méritent d’être indiqués par des pancartes et connus de tous les habitants. Les tarifs restent malgré tout, adaptés à une clientèle européenne. Comptez 100 dirhams pour une salade et une boisson. N’ayez pas peur de vous éloigner pour trouver des restaurants traditionnels moins chers, certes plus rustiques mais tout aussi bons. L’euphorie du voyage et de la visite de cette célèbre ville a bien diminué au cours de la journée. Les souks deviennent vite fatigants car surpeuplés, pollués et bruyants. Autre spécialité marrakchie, on risque à chaque instant de se faire percuter par un vélo, un scooter ou une charrette dans les petites rues.

La Medersa Ben Youssef

Mais au coeur des souks, nous tombons sur la Medersa Ben Youssef, une étape très sympa pour faire une pause. Il s’agit d’une ancienne école coranique, qui pendant 400 ans enseigna le livre sacré de l’Islam. Fait de marbre, de platre et de bois de cèdre dans un style arabo-andalous, ce sublime bâtiment impressionne par le travail fait sur chacun des murs, des voutes et des plafonds qui la composent. L’entrée est à seulement 10 dirhams (moins d’1€) et permet de faire de très jolies photos. D’ailleurs, à proximité, il y a aussi la Maison de la photographie qui a très bonne réputation. Mais nous, nous nous sommes perdu…k3109

Vu des balcons de la Médersa Ben-Youssef à Marrakech

Le Jardin Majorelle

A 3 minutes en taxi de Jamàa El Fna, ce très beau jardin est idéal pour quitter le tumulte de la ville et être un peu au frais. Les taxis sont concentrés entre la place Jamàa El Fna et la Mosquée Koutoubia. Je vous conseille de vous éloigner un peu pour diminuer le cout du trajet. On a réussi à le négocier à 40 dirhams, mais je vous recommande de définir le prix avec le chauffeur avant de monter dans le taxi. Et direction le Jardin Majorelle ! Devenu l’un des sites les plus visités de Marrakech, le calme domine pourtant dans ce lieu superbe, qui abrite un musée Berbère et la « Villa Oasis » d’Yves St Laurent. L’entrée du jardin coute 50 dirhams (5€) et 25 supplémentaires pour l’entrée au musée. Je vous conseille de vous y rendre entre midi et deux, l’affluence y sera beaucoup moins importante.

Chemin à travers le Jardin Majorelle à Marrakech

En sortant du Jardin Majorelle, vous pourrez déjeuner au restaurant « La Pause Gourmande » situé à 30 mètres. k3172Nous avons mangé une trooop bonne pastilla (sorte de feuilleté au poulet et aux amandes) pour un prix très raisonnable, 50 dirhams (contre 130 aux alentours de la place Jamaa el Fna). Ce sera le début d’une loooongue série de très bons repas. Ca tombe assez mal avant l’été mais tant pis !!!

Gueliz

Depuis Majorelle, nous sommes ensuite allés en direction de Gueliz, le nouveau quartier de Marrakech, avec ses grands boulevards et ses boutiques de luxe. Compter environ 20 minutes à pied depuis le Jardin Majorelle. Ce quartier moderne, très agréable, a conservé une unité avec le reste de la ville : bâtiments de couleur rouge, mosaïques et rosaces marocaines sur les trottoirs.

Un bâtiment notable de ce quartier, la magnifique gare de Marrakech qui est, je trouve, une très belle représentation de la modernité architecturale marocaine. Gueliz est peu fréquenté, à la fois des touristes, puisqu’il ne présente pas d’intérêt touristique majeur, et des Marocains car il reste très cher par rapport au niveau de vie.

Le quartier de la Casbah

Situé au sud de la place Jamaa El Fna (5 minutes à pied) le quartier de la Casbah est un vieux quartier délimité par des remparts, abritant entre autres, les tombeaux Saâdiens (entrée : 10 dirhams), des cigognes et un grand nombre d’herboristes. Pensez à y faire un tour, ils proposent des remèdes naturels à tous les maux pour des prix (fixes) très corrects, particulièrement la célèbre huile d’Argan. Les tombeaux Saâdiens sont un des seuls vestiges restant de la dynastie Saâdienne, et sont situés à coté de la Mosquée de la Kasbah. En temps que « non-musulman », nous ne sommes pas autorisés à entrer dans les mosquées.

Photo de Rapunzel la Coccinelle sur les toit de Marrakech

 

Après trois jours à Marrakech, j’ai un sentiment très mitigé. A cette époque de l’année la météo était parfaite, la ville est très belle, les bâtiments historiques intéressants (et étonnamment peu chers) et certains quartiers sont très agréables. Mais la vie y est excessivement chère, même pour une touriste européenne. L’air pollué des petites rues et les commerçants m’ont fait fuir de la Médina. Marrakech donne l’impression que le tourisme a mis la ville en dehors des réalités du Maroc. Si bien que nous ne nous sommes même pas attardés sur la place Jamaa El Fna, pourtant emblème de la ville, qui ressemble surtout à une mascarade destinée aux étrangers. Je suis contente d’avoir découvert Marrakech mais je trouve qu’elle véhicule une image caricaturée, voire négative du pays. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance que j’aime tant lors de mes voyages au Maroc.

Si vous avez la chance d’aller au Maroc, je vous conseille de ne pas focaliser votre visite que sur Marrakech. Les guides marocains ont très bonne réputation et vous permettront de voir de véritables paysages de carte postale. Sortez de la ville, les montagnes et la campagne sont magnifiques et permettent de se rendre compte de la multitude de merveilles qu’offrent le Maroc !

  2 comments for “Marrakech, 3 jours dans la « Ville rouge »

  1. 4 mai 2015 at 18 h 51 min

    Sentiment identique au tien lorsque nous sommes allés à Marrakech ! Harcèlement constant qui a gâché le voyage mais une fois que nous avons quitté Marrakech nous avons passé de supers moments !

Laisser un commentaire