Les petits points noirs du voyage

Une fois vos documents en règle, parlons des petits désagréments qu’il vaut mieux anticiper pour voyager en toute tranquillité. Assurance, assistance, grèves, cartes bancaires… Une coccinelle avertie soigne ses petits points noirs, alors tendez bien vos antennes, avant d’ouvrir vos ailes !

litiges et problèmes en voyage

Assurances de Carte Bancaire

Certaines cartes bancaires vous offrent une assurance en cas de déplacement à l’étranger. Chacune a ses particularités, il sera donc indispensable de contacter votre banque afin de vous renseigner sur les couvertures santé qu’elle propose. Cet article ne fera qu’énoncer des généralités.

– Les cartes Visa et MasterCard « standards »
Ces cartes bancaires ne vous couvrent pas en cas d’annulation de voyage, de perte ou de détérioration de vos bagages. Le plafond de remboursement en cas d’hospitalisation à l’étranger est également limité (en moyenne 11 000€ par an)

– Les cartes Visa Premier et Gold MasterCard
Ces cartes vous couvrent en cas d’annulation de voyage pour quelque cas : décès d’un membre de la famille, un licenciement économique ou préjudice grave à votre domicile par exemple. Le plafond en cas d’hospitalisation à l’étranger est en moyenne de 150 000€ par an. Le retard ou la détérioration de vos bagages est également pris en charge.

Les assurances voyages seront donc plus adaptées lors d’un voyage à l’étranger.

 

Assurances Voyages

Il existe 2 grandes catégories d’assurance voyage :
– L’assurance annulation, qui vous couvre pour un très grand nombre de cas d’annulation (maladie, modification de congés payés, grève des transporteurs…)
– L’assistance et le rapatriement, (ou Multirisques) vous assure pour l’annulation, mais aussi la prise en charge de vos frais médicaux à l’étranger (Attention aux plafonds ! Ils s’entendent de 200 000€ à 1 000 000€ par voyage).
En cas d’annulation, le prix de l’assurance n’est jamais remboursé. Les assureurs déduisent également des frais des traitements de dossier, vous ne serez donc jamais remboursé intégralement du montant de votre voyage. Demandez conseils à votre agent de voyage, ou consultez les sites des assureurs !

 

Carte Européenne d’Assurance Maladie

La CEAM, délivrée par la Caisse d’Assurance Maladie sur simple demande, est valable 1 an et est nominative. Elle vous permet d’être soigné sans rentrer dans votre pays mais vous couvre uniquement pour les soins médicaux indispensables et seulement durant les courts séjours. La CEAM ne prend pas en charge les frais de rapatriement.

Les frais bancaire à l’étranger

Pour la petite anecdote, j’ai une carte MasterCard  » standard » et ZERO frais à l’étranger en cas de retrait ou d’utilisation, mais Choupinou lui, avec sa super Visa 1er en or, il a eu des frais assez importants. Pour le coup, je ne sais pas trop à quoi c’est dû, peut être que j’ai des avantages du fait de mon jeune âge.

 

Grève k3153

Gif aeroportCela ne vous aura pas échappé (enfin, à moins que vous ne viviez au Svalbard) la France est très fréquemment perturbée par des grèves ! SNCF, compagnies aériennes, contrôleurs du ciel… il n’y a pas grand chose à faire face à ça, mais voici quand même quelques astuces :

– SNCF : si vous résidez en province, il est important de prévoir le temps nécessaire pour assurer la connexion de vos transports.

– Autres transporteurs : bien qu’il vous sera affirmé le contraire, il est important de vous rendre à l’aéroport lorsqu’un préavis de grève est annoncé. Il sera beaucoup plus simple de vous proposer un autre vol si vous êtes sur place.

Une chose à ne pas faire :

En cas de vol avec escale, par exemple Lyon – Paris – Tokyo, si l’on vous annonce des risques d’annulation de votre vol Lyon – Paris, n’essayez pas d’anticiper en prenant le train pour Paris, à moins d’avoir fait annuler votre vol avant. Vous risquez de ne pas pouvoir embarquer sur le second vol. Bien qu’il y ait une escale, votre billet est au départ de Lyon, si vous ne vous présentez pas, vous faite ce que l’on appel un « no-show », le refus d’embarquement est une forte probabilité, et dans ce cas, pas de remboursement de votre vol.

 

Surbooking

Le « surbooking » c’est une technique qui consiste à vendre plus de place que de siège réellement disponible. Du coup, il arrive parfois qu’à l’aéroport, on vous refuse l’embarquement pour ce motif. Pour vous en prémunir, il existe une petite astuce : le « seating » ! et oui ! si vous le pouvez, pensez à choisir vos sièges avant le départ. La compagnie aérienne ne pourra alors, plus vous refuser l’embarquement.

 

Astuces

Pensez à vous renseigner auprès de votre banquier et de votre agent de voyage pour tout ce qui concerne les conditions d’annulation et de remboursement.

Pour être serein le jour de votre départ, prévoyez d’arriver au moins 2h30 avant le départ de votre vol international.

Alors comme Dela, adoptez la « Bonne Attitude » !!

  2 comments for “Les petits points noirs du voyage

  1. 5 janvier 2015 at 20 h 53 min

    De précieux conseils 😉
    Lorsque l’on commence à voyager, il est important de prendre en compte ces différents conseils même si ça semble inutile.
    Car lorsqu’une « crasse » vous tombe dessus, c’est toujours préférable d’avoir pris les devants!

    • 5 janvier 2015 at 21 h 01 min

      Tu as raisons, on prends toujours ces éléments pour des contraintes, mais la tranquilité en voyage ça n’a pas de prix 😀

Laisser un commentaire