9 raisons de Ceylan’ser

En septembre, alors que tout le monde faisait sa rentrée, je suis partie en vacances ! Plus de 8500 km en avion pour aller découvrir… le Sri Lanka !

Situé dans l’Océan Indien, le Sri Lanka ne s’est ouvert au tourisme qu’il y a une dizaine d’année, après des décennies de guerre civile.

Aujourd’hui, ce petit bout de terre a su faire oublier ce passé belliqueux, et use de tous ses charmes pour séduire les voyageurs.

Ceylan, Serendid, Ile Emeraude, Perle de l’Océan Indien… le Sri Lanka porte autant de noms que de bonnes raisons de découvrir au plus vite cette île merveilleuse.

 

Les paysages

Au Sri Lanka, la diversité des paysages est telle que vous aurez l’impression d’avoir parcouru toute l’Asie en 1 semaine !

Si vous prenez le train entre Colombo et Galle, vous verrez des plages de sable blond d’un côté, la jungle luxuriante de l’autre.

Mais les plus beaux paysages que j’ai pu voir, se trouvent entre Nuwara Elya et Kandy : 5h de route suffisent à passer des plantations de thé aux rizières, puis des cascades aux arbres centenaires qui décorent le campus universitaire de Kandy.

Il est donc possible de faire l’ascension de l’Adam Peak au lever du soleil ou de la randonnée sur les hauts plateaux de Horton Plains, du surf en journée, et enfin un safari en fin d’après-midi. (bon ok, c’est faisable sur une journée de 35h k3115.)

Les safaris

On pense toujours à l’Afrique quand on parle de Safari , mais le Sri Lanka compte une dizaine de parcs nationaux où il est possible d’observer de nombreux animaux : particulièrement des éléphants !!!!!! Des fois vous pouvez même les voir depuis la route, comme à Minnerya où les panneaux routiers vous mettent en garde du passage d’éléphants ou de varans.

En revanche, le site de Pinnawala proposé dans presque toutes les brochures de voyage, ne m’a pas semblé mériter la publicité qui lui est faite. Cet « orphelinat pour éléphants » ressemble plutôt à un zoo pour touristes. Mais malgré tout, la sortie à la rivière de ces pachydermes est un moment vraiment incroyable.

Les Sri lankais doivent aussi cohabiter avec des singes (quand nous on se tape des pigeons k3106!). Ils sont partout, et pas seulement dans la jungle, mais aussi dans les villes, et sur les quais de gares. D’ailleurs, le train est un excellent moyen de découvrir le Sri Lanka.

Les transports sont « bon marché »

Le train me semble indissociable d’un voyage au Sri Lanka !

Lent et peu ponctuel, pas toujours très rutilant, cela reste quand même une expérience de voyage extraordinaire grâce aux paysages traversés et l’ambiance conviviale qui règne à bord. Certains trajets sont même considérés comme les plus beaux parcours en train du monde, notamment entre Nuwara Elya et Ella. Les rails parcourent tout le pays, il est donc facile de réaliser un trajet. Et si vous n’êtes pas encore convaincu, sachez qu’un trajet entre Colombo et Galle par exemple (3h environ) coute 0,80 cts d’euro !!

Les routes sont aussi en très bon état, vous pouvez donc préférer les services d’un véhicule avec chauffeur, le taxi, ou encore les fameux Tuk Tuk… ou bien tous les combiner. Au Sri Lanka il est facile de s’organiser.

La facilité de préparer son voyage

Si la Thaïlande détient la palme du pays le plus accessible d’Asie du Sud-Est, je trouve que le Sri Lanka mérite sa place sur le podium !

L’anglais est assez bien parlé, les transports nombreux et bon marché, le choix des hébergements variés, le logement chez l’habitant répandu et le coût de la vie très bas… Bref il y en a pour tous les budgets et tous les types de voyageurs.

Le pays est relativement propre, et ne présente pas de risque sanitaire (attention toutefois à éviter de boire l’eau, ne pas caresser les chiens errants et éviter les piments).

A savoir cependant que les guides francophones sont peu nombreux, il est donc nécessaire de s’y prendre un petit peu en avance si cela vous est impératif.

Pour ma part, j’ai choisis de confier l’organisation de mon voyage à l’agence réceptive spécialiste de l’Inde : Bloo Nimboo et son partenaire Sri Lankais : Authenticities.

 

Les Sri Lankais

Cette accessibilité est aussi permise grâce à la gentillesse et au sens de l’accueil des Sri Lankais eux-mêmes. Toujours ravis de vous rendre service, toujours disposés à vous sourire… Ne craignez pas de répondre à tous ceux qui vous demanderons « Hello, How Are You, Where are you from ? ». Il n’y a pas toujours de sous-entendu derrière, et ils seront ravis de vous répondre « comment ça va ? » en français.

J’ai fait ce voyage avec une copine et jamais nous ne nous sommes senties en insécurité !

Nous avons eu la chance d’avoir un chauffeur très attachant, très drôle, et qui, malgré nous avoir presque cryogénisées avec la clim de sa voiturek3127, nous a chouchouté, et fait découvrir (entre autre) la gastronomie de son pays.

 

La gastronomie

La gastronomie au Sri Lanka, n’est pas parmi les meilleurs au monde, mais elle est très riche.

Le pays étant majoritairement bouddhiste, les plats comprennent assez peu de viande, mais pas de panique, il n’est pas difficile d’en trouver. Le fameux plat national « rice and curry » est décliné à toutes les viandes, sauces, veggie ou encore sans gluten… de quoi varier les gouts et les saveurs.

J’ai pu gouter pas moins de 6 variétés de bananes, un très grand nombre d’avocats, de noix de coco, de mangues… En 9 jours, je n’ai même pas pu tout gouter !

Mais, la gastronomie sri lankaise nécessite cependant un minimum de préparation, car elle est épicée et très piquante (oui épicé ne signifie pas piquant) !!

Attention, même les plats « no spicy » reste un peu piquant, soyez prudent !k3111

L’artisanat et les traditions

Aussi riche que la gastronomie, l’artisanat occupe une part importante de l’identité du Sri Lanka. Pierres précieuses, batiks (tissus), saris, ou encore sculptures sur noix de coco, le savoir-faire des artisans cingalais est extraordinaire.

L’artisanat est complémentaire d’un mode de vie encore ancré dans les coutumes et les traditions, tels que le port du sari, la danse ou encore le cricket (sport national).

Nous avons fait un stop dans une boutique de sari, et nous y avons passé un excellent moment et j’ai craqué pour un sari jaune magniifyque !!!! Malheureusement (en tout cas pour nous touristes) certaines traditions ancestrales se perdent, comme la pêche au bâton, que l’on peut encore apercevoir un petit peu du côté de Unawatuna.

Le patrimoine archéologique

Mais si les traditions se perdent petit à petit, l’Etat s’emploie à conserver au mieux son très riche patrimoine archéologique et historique.

Des sites comme Sigiriya, Polonnaruwa, ou Anadaphura sont classés patrimoine mondiale de l’humanité par l’Unesco. Si ces sites sont d’anciennes cités royales, vous découvrirez aussi de nombreux sites religieux, dédiés au bouddhisme notamment, comme Dambulla et le temple d’or, qui sont eux, protégés par une centaine de singes pas toujours très choupinous.

Le climat

Enfin, la douceur du climat. Moi qui d’habitude attire la pluie comme un aimant sur une porte de frigo, j’ai eu droit à un temps radieux (presque tout le temps), en pleine période de mousson.

Localisée principalement sur les hauteurs et sur les côtes, la mousson change de région selon la période, ce qui permet de visiter le Sri Lanka toute l’année !!

Mais pour ne pas vous tromper, voici un moyen mnémotechnique tout bête : L’ETE allez plutôt à l’EST, et l’HIVER à l’OUEST !

 

J’espère avoir pu vous convaincre de vous rendre sur cette ile extraordinaire à travers cet article.

Voici le programme que nous avons réalisé, en 8 nuits, avec un chauffeur.

Mais comme vous le savez maintenant, le Sri Lanka est un pays très accessible, idéal pour s’initier au backpack ou au voyage de luxe à bas prix.

 

Et si vous connaissez déjà, n’hésitez pas à partager votre expérience k3113.

 

Laisser un commentaire